Foire aux questions (FAQ)

1 Qu’est-ce que l’ingénierie des infrastructures souterraines (SUE)?

 

L’ingénierie des infrastructures souterraines est une branche de l’ingénierie qui englobe : la gestion de différents risques associés à la cartographie des infrastructures de services publics à des niveaux de qualité appropriés; les activités de coordination relatives aux infrastructures; la planification et la coordination du déplacement d’infrastructures; l’évaluation de l’état des infrastructures; la communication de données sur les infrastructures aux parties concernées; l’estimation des coûts de déplacement d’infrastructures; la mise en œuvre de politiques d’accommodement en matière d’infrastructures; et la conception des infrastructures. [Telle est la définition donnée dans la norme concernant la collecte et la représentation des données sur les installations souterraines existantes (Standard Guideline for the Collection and Depiction of Existing Subsurface Utility Data) – CI/ASCE 38-02, American Society of Civil Engineers, 2002.]

2 Quelles activités principales l’ingénierie des infrastructures souterraines comporte-t-elle?

 

Les principales activités SUE sont les suivantes :

Énoncé des travaux

Élaboration à l’écrit d’un plan de travail global propre au projet, qui précise la portée des travaux, les niveaux de services exigés par rapport à la limitation des risques, le calendrier du projet et les moyens voulus pour la réalisation du projet. Le plan de travail global, qui fait l’objet d’un accord entre le fournisseur et le client, décrit les travaux SUE à réaliser.

Repérage

Utilisation de moyens géophysiques de surface pour déterminer la présence d’une infrastructure souterraine et indiquer sa position horizontale à la surface du sol ou sur des éléments de signalisation au-dessus du sol.

Localisation

Processus consistant à mettre au jour des infrastructures souterraines, à enregistrer précisément leur emplacement horizontal et vertical, et à en indiquer la taille ainsi que la configuration.

Gestion de données

Processus consistant à réaliser un levé d’après les données provenant du repérage et de la localisation, aux fins de contrôle du projet, et à en assurer le transfert dans le système de CDAO du client, dans ses fichiers de données géoréférencées ou dans ses plans de projet.

Analyse de conflits

Processus d’ingénierie consistant à utiliser une matrice de conflits pour évaluer les renseignements sur les infrastructures souterraines, obtenus par repérage, et les comparer avec les plans proposés (autoroute, pont, système de drainage, etc.) afin d’informer toutes les parties prenantes des conflits éventuels, des solutions possibles et des coûts de résolution.

3 Comment SUE fonctionne-t-elle?

 

SUE fonctionne généralement de la manière suivante :

Il incombe au maître d’ouvrage de prendre les moyens appropriés pour considérer et gérer les risques relatifs aux infrastructures souterraines. Pour les petits projets comportant peu d’infrastructures souterraines en présence, cela peut se limiter à la décision réfléchie d’aller de l’avant en s’appuyant sur des renseignements facilement accessibles. Pour les projets plus gros et complexes, on peut faire appel aux services d’un ingénieur afin qu’il apporte des conseils d’expert et utilise les technologies disponibles pour fournir de meilleurs renseignements.

Dans ce dernier cas, l’ingénieur informera le maître d’ouvrage des risques relatifs aux infrastructures souterraines et recommandera pour une zone donnée le juste niveau de qualité des données à cet égard, en plus de déterminer le temps à prévoir dans la planification du projet et le processus de conception.

Le maître d’ouvrage fera ensuite part à l’ingénieur du niveau de qualité désiré pour les données d’infrastructures souterraines. L’ingénieur appliquera ce niveau de qualité en faisant preuve de la diligence appropriée, et il sera responsable de toute éventuelle erreur ou omission négligentes dans les données d’infrastructures souterraines, au regard du niveau de qualité certifié.

4 Quels sont les avantages de faire appel à SUE?

 

SUE offre de nombreux avantages. L’utilisation adéquate de ce service professionnel d’ingénierie représente un choix rentable qui éliminera bon nombre de problèmes d’infrastructures souterraines souvent rencontrés dans l’exécution des projets, dont les suivants :

• Retards dans les projets causés par des travaux de relocalisation empêchant le début de la construction;

• Retards attribuables à une reprise de conception des projets lorsque la construction est entravée par la présence inattendue d’infrastructures souterraines entrant en conflit avec les dessins initiaux;

• Retards pour les entrepreneurs durant la construction en raison de la coupure, du bris ou de la découverte d’infrastructures souterraines dont la présence était inconnue;

• Actions en dommages-intérêts de la part d’entrepreneurs en raison de la rencontre imprévue d’infrastructures souterraines;

• Décès, blessures, dommages matériels et rejets de produits dans l’environnement causés par la coupure de conduits de services publics dont la présence était inconnue.

5 Existe-t-il des normes de diligence en matière d’ingénierie des infrastructures souterraines?

 

L’ASCE (American Society of Civil Engineers) a élaboré une importante norme de diligence en la matière, soit la norme CI/ASCE 38-02 concernant la collecte et la représentation des données sur les installations souterraines existantes (Standard Guideline for the Collection and Depiction of Existing Subsurface Utility Data). Cette norme définit quatre niveaux de qualité de représentation des infrastructures souterraines :

NIVEAU DE QUALITÉ D

Information tirée des dossiers préalables ou remémorée verbalement.

NIVEAU DE QUALITÉ C

Information obtenue par un levé et un tracé des éléments d’infrastructure visibles au-dessus du sol, et par l’exercice du jugement professionnel pour corréler cette information avec celle ayant un niveau de qualité D.

NIVEAU DE QUALITÉ B

Information obtenue par l’application à la surface des techniques géophysiques appropriées afin de déterminer l’existence et la position horizontale approximative des infrastructures souterraines.

NIVEAU DE QUALITÉ A

Information obtenue par la mise au jour d’une infrastructure souterraine à un endroit donné et la mesure précise de sa position horizontale et verticale.

 

6 Quelle est la différence entre la norme ASCE 38-02 et la nouvelle norme CSA S250?

 

Ces deux normes se complètent, chacune ayant des buts différents.

De façon générale, la norme ASCE 38-02 établit des lignes directrices concernant la façon de déterminer l’exactitude de la cartographie de l’infrastructure en place et de représenter les données sur un levé. Elle s’intéresse au processus SUE ainsi qu’aux rôles et responsabilités de l’ingénieur et du maître d’ouvrage. C’est la plus normative des deux.

La norme CSA S250 énonce les exigences à respecter lorsque vient le temps de déterminer le degré d’exactitude des données de localisation de l’infrastructure nouvellement installée ou mise au jour. Les niveaux d’exactitude établis dans la norme CSA S250 vont un peu plus loin que le niveau de qualité A défini dans la norme ASCE 38-02, apportant ainsi un degré d’exactitude accru dans la localisation tridimensionnelle de l’infrastructure, ce qui se traduit par une fiabilité mieux définie quant à la précision des données enregistrées.

8 Quelles qualifications un fournisseur de services SUE doit-il avoir pour effectuer le travail correctement?

Les entreprises fournissant des services SUE doivent disposer d’un permis de prestation de services de consultation en ingénierie, obtenu auprès de l’organisme encadrant la pratique du génie dans la région concernée (PEO, APEGGA, etc.).

On recommande aux maîtres d’ouvrage de tenir compte des critères suivants (sans toutefois exclure d’autres critères possibles) lorsqu’ils choisissent un fournisseur de services SUE :

• Le fournisseur doit démontrer une connaissance et une compréhension approfondies des activités de repérage, de localisation et de gestion des données;

• La prestation des services de repérage et de localisation doit respecter le degré d’exactitude souhaité par le maître d’ouvrage;

• Le fournisseur doit réaliser le levé d’après les données SUE obtenues aux étapes de repérage et de localisation aux fins de contrôle du projet, et en assurer le transfert dans le système de CDAO du maître d’ouvrage, dans ses fichiers de données géoréférencées ou dans ses plans de projet;

• Les responsables désignés par le fournisseur de services SUE pour la réalisation des travaux doivent être bien formés, expérimentés et compétents;

• La responsabilité de certifier la conformité des livrables incombe aux personnes responsables des travaux, qui doivent être des ingénieurs employés par le fournisseur de services SUE en conformité avec les exigences d’autorisation professionnelle de la région concernée.

• Le gestionnaire de projet devrait avoir déjà participé à la gestion d’un ou de plusieurs contrats SUE et doit être en mesure de consacrer suffisamment de temps au projet.

D’autres membres de l’équipe devraient aussi avoir déjà participé à des activités de repérage, de localisation, de levé ou de cartographie rattachées à SUE.

Le fournisseur doit veiller à disposer de ressources adéquates pour l’exécution des travaux d'IIS en temps opportun, en tenant compte des autres travaux qu’il a pu s’engager à effectuer ainsi que des besoins à prévoir pour le maître d’ouvrage, notamment l’éventuelle nécessité de participer à plusieurs projets devant être réalisés en même temps.

Un large éventail d’outils est nécessaire pour détecter les différents types d’infrastructures souterraines de services publics en présence. L’outillage à la disposition du fournisseur doit comprendre les éléments suivants, entre autres :

• Appareils électromagnétiques à fréquence extrêmement basse (FEB), à très basse fréquence (TBF) et à basse fréquence (BF), magnétomètres, conductimètres de sol, télémètres acoustiques et autres appareils de repérage géophysique;

• Équipement d’excavation pneumatique ou types comparables d’équipement de localisation non destructive;

• Équipement à la fine pointe pour les levés et l’enregistrement des données, accompagné de systèmes logiciels compatibles avec le système de CDAO du maître d’ouvrage.

Les fournisseurs de services SUE doivent :

– avoir la capacité financière d’exécuter les services requis;

– prévoir des mesures pour protéger le maître d’ouvrage contre d’éventuelles erreurs ou omissions dans la collecte, l’interprétation et la gestion des données.

Les fournisseurs de services SUE doivent être en mesure de fournir :

– des données de localisation verticale comportant une marge de précision de ± 15 mm (0,05 pi);

– des données de localisation horizontale dont la précision correspond aux normes applicables de levé du terrain.

Les fournisseurs de services SUE doivent :

– disposer d’une assurance adéquate couvrant toutes les facettes des travaux. Les montants de protection minimums doivent tenir compte des exigences du maître d’ouvrage.

 

9 Quelles sont les différences entre SUE et les demandes de localisation ponctuelles avant la construction?

SUE

Demandes de localisation ponctuelles avant la construction

Prévention des dommages et des dangers d’excavation seulement

Avant la construction seulement

Dessins et marques au sol

Limité au marquage des installations souterraines des membres concernés

Facilitation des travaux d’ingénierie et de conception

Pendant la phase d’ingénierie du projet

Attestation des plans, données de terrain et rapport technique

Cartographie complète de toutes les infrastructures souterraines

 

 

 

Objet

Moment

Résultats attendus

Portée des travaux

Déterminés à dépasser les attentes de nos clients dans tous les projets

Copyright © 2012, T2 services d’ingénierie inc. Tous droits réservés.